GAVI - The Global Alliance for Vaccines and Immunization


Pleins feux sur la vaccination

août 2000

Retournez à août 2000 contenu

ACTUALITES

Les choses sont en train de bouger

Table of countries approved for Fund support

LES premiers pays viennent de recevoir la bonne nouvelle: le Fonds mondial pour les vaccins de l’enfance accepte de leur accorder son soutien. Des lettres de GAVI ont été envoyées à ces pays juste avant la mise sous presse de Pleins feux sur la vaccination. Les premiers paiements et les premières fournitures de vaccins seront débloqués d’ici novembre.

Un comité d’évaluation indépendant s’est réuni à la mi-juillet pour évaluer les propositions. Ses six membres, venant du Ghana, de Tanzanie, des Philippines, du Mali, des Etats-Unis et de Thaïlande, comprenaient des administrateurs de programmes de vaccination et un Ministre de la santé (1) . Les recommandations du comité ont été avalisées par le Conseil d’administration de GAVI. Au total, 17 pays ont soumis des propositions comportant suffisamment d’informations pour être examinées. Sur ces pays, 15 ont reçu l’approbation, dans certains cas sous réserve de la capacité du pays à faire la preuve qu’il pouvait répondre à des exigences spécifiques. Les pays restants ont été invités à soumettre à nouveau une proposition.

Bien que tout à fait nouveau, ce processus a déjà permis de tirer quelques leçons très claires. L’une est que les directives et le formulaire de soumission des propositions ont encore besoin d’être améliorés. Apparemment, certains gouvernements n’avaient pas pleinement compris la nécessité de fournir des informations quantitatives détaillées sur leurs programmes de vaccination. En fait, le comité d’évaluation a décidé que tous les pays dont la proposition a été approuvée devraient fournir des informations complémentaires avant que les fonds ne soient débloqués – par exemple en indiquant clairement comment ils envisagent de mobiliser les ressources pour payer les vaccins nouvellement introduits à moyen ou à long terme. "L’Alliance se doit d’encourager la qualité," déclare Maritel Costales, membre du comité, et ancien administrateur du programme de vaccination aux Philippines. Les pays ont été invités à fournir ces informations avant le 1er septembre.

"C’était une première pour nous; les choses ont été difficiles", affirme Costales. "Nous avons tiré des leçons de cette expérience, mais de toute évidence, le processus est bon."

Les pays ayant reçu l’approbation en vue de recevoir une ou plusieurs formes de soutien du Fonds, sous réserve d’informations complémentaires, sont: le Bhoutan, le Cambodge, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guyane, le Kenya, la République kirghize, la République démocratique populaire du Laos, Madagascar, le Malawi, le Mali, le Mozambique, le Pakistan, le Rwanda (pour des services de vaccination) et la Tanzanie.

 

[ Jens Stoltenburg Leif R Jansson/SCANPIX ]
 
Une injection d’espoir:
en juin, le Premier Ministre norvégien Jens Stoltenberg a promis de consacrer 125 millions de dollars US sur cinq ans à la vaccination infantile dans les pays à faible revenu
   

  • Pour plus de détails sur la procédure de dépôt des propositions et ses effets dans certains pays d’Afrique, voir Sur le terrain

Référence

 

Retournez à août 2000 contenu

 

[ spacer ]

Copyright © GAVI